CONCERT

MUSIC

CONCERT DU CHOEUR IBN ZAYDOUN

JEUDI 5 MARS Sciences Po Aixà 20H

© Vincent Beaume

CHŒUR IBN ZAYDOUN

Dirigé et fondé par le compositeur, chanteur et ‘ûdiste Moneim Adwan, le Chœur amateur multiculturel Ibn Zaydoun aborde un répertoire de chants traditionnels du Moyen-Orient et de poésies arabes anciennes et contemporaines, sur des compositions originales de Moneim Adwan. Composée d’une vingtaine d’amateurs d’horizons divers, la formation chorale est ouverte à toutes et tous.

En 2012, le Festival d’Aix-en-Provence invite Moneim Adwan et le musicien occitan Miquèu Montanaro pour un programme croisant chants arabo-andalous et chants de troubadours révélant ce que ces deux cultures musicales ont en partage. En 2013, le Chœur Ibn Zaydoun enregistre un premier album réunissant une sélection de son répertoire, et se produit dans le cadre d’Aix en juin lors des Voix de Silvacane à la Roque d’Anthéron. Son expérience s’enrichit en 2014 avec une première interprétation de la fable animalière La Colombe, le Renard et le Héron, forme opératique composée par Moneim Adwan et mise en scène par Olivier Letellier, présentée dans le cadre d’Aix en juin. Régulièrement invité à participer aux projets de Passerelles, service d’action culturelle du

Festival d’Aix, le Chœur prend part à la production du Monstre du labyrinthe (Jonathan Dove) en 2015 et à Ouverture[s] en 2016.

Le Chœur se produit régulièrement à l’occasion d’événements festifs organisés par des associations et des structures culturelles du territoire. En 2018, le Chœur participe au concert La Nuit d’Antigone, présenté dans le cadre d’Aix en juin, et à la première française de l’opéra Orfeo & Majnun au Festival d’Aix. En 2019, le Chœur se produit dans le spectacle Passerelles La Conférence des Oiseaux dans le cadre d’Aix en juin.

Le Chœur Ibn Zaydoun suit des ateliers de chant tout au long de l’année, d’octobre à juin, au centre-ville d’ Aix, et à la Cité de la Musique à Marseille. Un atelier mensuel de phonétique et prononciation arabe vient compléter l’apprentissage, avec Jean-Pierre Dahdah, chercheur associé à l’IREMAM (Institut de Recherche sur le Monde Arabo-musulman).